Retour sur la conférence du Club sur Paris Retail Week.

28 septembre

Le Club a reçu Valérie Decamp, Directrice Générale de Mediatransports sur la conférence "Les technologies digitales au service des points de ventes physiques"  le 20 septembre dernier sur le salon Paris Retail Week. Séance de rattrapage en 3 questions!

Pouvez-vous nous présenter rapidement Mediatransports et nous en dire plus sur les écrans connectés ?
 
V.D : Regroupant Métrobus et Médiagares, Mediatransports est la régie publicitaire n°1 dans les transports en France. Nous avons pris le virage du digital en 2010, en installant les premiers panneaux numériques dans le métro parisien. Aujourd’hui, nous comptons 1 700 mobiliers numériques dans les grandes gares françaises et le métro à Paris, Marseille, Toulouse et Rennes.
L’innovation est sans conteste un des moteurs de notre développement. Notre nouveau projet est un kiosque serviciel connecté, que nous avons installé le 28 septembre dans la gare d’Aix-TGV et qui sera en place début 2018 à Paris-Gare-de-Lyon. Ce projet est le fruit d’un partenariat avec la société Think&Go, qui a développé cette technologie. Il s’agit d’écran doté de plusieurs capteurs NFC, qui permettent, avec n’importe quel support NFC (carte bancaire, smartphone, carte de transports, etc.) de bénéficier d’une offre ou d’un service par simple apposition sur l’écran et en une fraction de seconde.

Quels bénéfices peut en attendre le monde du retail ?

V.D : La simplicité et la rapidité d’usage pour le consommateur et d’infinies possibilités en termes d’offres pour l’annonceur (couponing, pré-commande, téléchargement d’un coupe-file, don, jeu-concours, etc.), avec des potentialités de ciblage accrues.
Même si un temps d’appropriation par les consommateurs sera naturellement nécessaire, ces écrans sont une opportunité unique de combiner sur un même support, sans barrière de temps ni de lieu, publicité et engagement du consommateur. Ce lien direct, « sans couture », entre publicité et acte d’achat qui existe sur le online, sera donc désormais possible sur le offline, dans le monde réel…
Le potentiel est donc considérable ! Levier d’acquisition et de fidélisation de la clientèle, ces écrans intéresseront particulièrement les secteurs du retail, de la culture et des loisirs. Mais ils seront aussi un outil de promotion très utile pour les commerces de proximité, dans l’enceinte des gares et dans les alentours.

Au-delà des deux premiers écrans évoqués, quelle est la perspective de déploiement à plus grande échelle ?
 
V.D : L’univers des gares et des grandes stations de métro est particulièrement adapté à ce nouveau type de service. En effet, ces espaces majoritairement fréquentés par des actifs, évoluent, se modernisent, et deviennent de plus en plus de véritables lieux de vie, et de consommation. Lieux d’ « attente » par excellence, ils sont aussi sont propices à l’interaction entre les voyageurs et de nouveaux supports.
Aussi, et sur la base du retour d’expérience de ces deux premiers écrans, nous envisagerons le déploiement dans les grandes gares  françaises. Des discussions sont également en cours avec la RATP pour l’implantation de ce type de mobiliers dans le métro parisien.